fbpx

Quand j’ai commencé ma transition, je n’imaginais pas toutes les découvertes et les expérimentations que j’allais faire en m’impliquant dans l’écologie à travers toutes ses facettes.

Une de mes premières motivations a été de réduire mon empreinte écologique. Je l’ai donc mesurée pour cibler les actions qui me permettaient de limiter mon impact.

Je me suis engagée dans le zéro déchet, j’ai découvert le minimalisme, je suis devenue flexitarienne, je me suis mise au vélo et j’ai peu à peu appris à consommer autrement.

Au fil de mon évolution écologique j’ai rapidement compris que l’écologie était bien plus que des petits gestes.  Il s’agissait pour moi de pouvoir aligner mes convictions et mes actions pour trouver du sens en respectant 2 grandes valeurs fondamentales à mes yeux et qui définissent pour moi la notion d’écologie : respecter et prendre soin.

Nous sommes partie intégrante de la Nature, de ce « tout » qui constitue l’écosystème de cette planète ; prendre soin de la Nature, c’est également prendre soin de soi et des autres.

Mais cet alignement n’est possible que si on a appris à se connaître. Si on sait sur quelles forces s’appuyer, si on connaît les valeurs qui nous portent et nous motivent, si on s’aime suffisamment pour avancer avec bienveillance dans le respect de soi.

Il s’agit donc de prendre en compte sa propre “écologie : c’est ce que j’appelle l’écologie intérieure – ou écologie personnelle.

Les clés de l’écologie intérieure :

Pour moi, l’écologie intérieure c’est cette vision holistique du bien-être que l’Ayurveda m’a inspirée ; c’est un alignement corps/cœur/esprit harmonieux et authentique guidé par le cœur.

Laissez moi vous partager 3 clés indispensables à mes yeux pour cultiver son écologie intérieure :

1 – Se connaître

 

Mon évolution écologique a été précédée d’une longue période de développement personnel. Une période qui initialement me semblait déconnectée de cette transition écologique mais qui au final s’est avérée cruciale.

Pourquoi ?

Parceque lorsque l’on apprend à se connaître  :

  • On est porté par son « pourquoi » : ce qui nous fait nous lever le matin avec entrain et nous permet d’agir en gardant sa motivation sur la durée. Ne pas être animé par ce pourquoi c’est prendre le risque se décourager trop rapidement ou d’abandonner…
  • On a appris à identifier nos forces et nos faiblesses pour adapter les solutions à nos besoins et nos valeurs. On sait ce qui nous convient ou pas.
  • On apprend à écouter le message porté par nos émotions sans les refouler mais en es acceptant pleinement. Cela nous permet plus facilement de savoir où s’arrêter, d’ajuster ou de tempérer.
Ecologie intérieure

2 – Se respecter et se faire respecter

 

Une fois que l’on se connait bien, il est plus facile de savoir se respecter soi-même et de se faire respecter par les autres.

C’est essentiel pour avancer sereinement dans un projet quel qu’il soit afin de ne pas agir sous la contrainte, en force, ou pour « faire plaisir »….sans quoi notre corps se rappellera à nous d’une manière ou d’une autre (souvent après que nous ayons refoulé nos émotions au plus profond de nous) pour nous informer que nous prenons la mauvaise direction. Et là c’est en général qu’on a bien dépassé la « ligne rouge » !

A ce stade il s’agit donc de :

  • Savoir exprimer ses limites et ses besoins avec douceur dans le respect de soi et des autres (la communication non violente peut être un bon soutien sur cette étape)
  • Dire non à ce qui ne nous convient pas. Ce qui nécessite bien sûr savoir ce qui nous convient ou pas …ce qui n’est pas toujours évident lorsque l’on est habitué à être tourné vers les autres (d’où l’étape de connaissance de soi)
  • S’accepter de manière inconditionnelle en s’acceptant entièrement tel que l’on est et en apprenant à être bienveillant avec soi… c’est aussi un bon moyen pour se défaire d’un perfectionnisme excessif et toxique. S’aimer c’est aussi aimer se retrouver avec soi et trouver le bonheur en soi pour prendre ses responsabilités et vivre plus sereinement la relation à l’autre (si vous ne connaissez pas les 4 accords Toltèque je vous invite à les lire – ils ont été une vraie révélation pour moi dans mon rapport à l’autre)

3 – Prendre soin de soi

 

Prendre soin de soi

Ce point vient en troisième position mais en réalité c’est un peu le « fil rouge » de l’écologie intérieure.

Prendre soin de soi c’est pouvoir « se » choisir. Faire de notre être une priorité. Donner à notre corps toute la valeur qu’il mérite.

Il y a plein de manières de prendre soin de soi, mais la première est déjà de nous libérer du temps rien que pour nous en limitant son agenda à l’essentiel.

Prendre soin de soi c’est aussi :

  • Prendre soin de son sommeil afin qu’il soit réparateur
  • Prendre soin de son alimentation afin qu’elle nous apporte tout ce qu’il nous faut pour nourrir sainement notre corps et nous maintenir en énergie et en santé
  • Prendre soin de son corps : par des routines beauté au naturel, des auto-massages, des activités physiques adaptées. C’est aussi apprendre à reconnaître les signaux qu’il nous envoie.
  • Prendre soin de son esprit en l’invitant à lâcher prise et se reconnecter au moment présent prenant des moments de pause par la cohérence cardiaque, la méditation, des balades en pleine nature par exemple.
  • Prendre soin de ses émotions, de son passé, de ses blessures pour les transcender et les transformer en forces et en apprentissages

Je dirais pour finir que l’écologie intérieure c’est également pouvoir s’investir dans ce qui est juste pour soi, dans des projets qui nous animent.

C’est oser écouter notre cœur pour faire vibrer nos talents, c’est continuer à apprendre et à s’enrichir pour mieux transmettre et inspirer autour de nous.

 

Etais-tu familière de cette notion d’écologie intérieure ?

Est-ce que ça te parle ?

Comment prends-tu soin de toi ?

Qu’as-tu envie de retenir de cet article ?

 

Hâte de te lire !

 

 

BESOIN D'AIDE ?

RECOIS LE SOUTIEN QUE TU MERITES !

Je t’offre un appel clarté de 30 minutes pendant lequel nous analyserons tes challenges du moment. 

L’occasion d’envisager des solutions simples et concrètes et de déterminer si je suis la bonne personne pour t’aider à aller encore plus loin dans un mode de vie aligné avec tes valeurs et convictions.

Laetitia

Laetitia

Accompagnatrice en Ecologie Holistique - Accélératrice de changement durable - Méthode EcologaÏ

J'accompagne les personnes engagées et motivées afin qu'elles contribuent au bien-être de leur famille et de la Planète par la mise en oeuvre d’habitudes saines, simples et durables pour créer un quotidien en harmonie avec leurs valeurs.

Rejoignez-moi sur les réseaux sociaux