fbpx

Il y a quelques années, lors d’un stage d’écologie, j’ai découvert le tryptique “ÊTRE/AVOIR/FAIRE”. J’y ai appris qu’une vie épanouie devait permettre un équilibre entre ces trois verbes d’action.

Le constat c’est qu’aujourd’hui, notre société nous incite à toujours FAIRE plus, AVOIR encore plus en nous faisant croire que là est le chemin de notre bonheur. Le problème est qu’en agissant ainsi, nous mettons petit à petit de côté notre ÊTRE.

Or notre ÊTRE est la base de notre équilibre physique et psychologique. ÊTRE c’est vivre en cohérence avec soi: aligner ses paroles et ses actes, être présent à chaque instant et exprimer le meilleur de soi. En étant mieux avec soi on est aussi mieux avec les autres et notre environnement, on partage plus, on coopère plus et c’est précisément de cela dont le monde à besoin.

Ce constat, je le partage avec Pauline. Créatrice de BeeBadaBloom, elle nous invite à renouer avec notre âme d’enfant pour retrouver le plaisir des choses simples, être pleinement soi-même, cultiver sa créativité et prendre plaisir à faire autrement.

Vers un Coin de Paradis : peux-tu nous en dire plus sur toi et ton parcours ? Qu’est-ce qui t’a amenée à lancer Bee BadaBloom ?

Pauline : Fille de diplomate, j’ai eu une enfance très privilégiée. J’ai beaucoup voyagé, ce qui m’a permis de m’ouvrir ainsi à d’autres cultures et façons de vivre. Ces voyages m’ont profondément marquée, tant par la richesse des expériences vécues que par l’inégalité des situations d’un pays à l’autre.

A 19 ans, je suis rentrée en France, précipitée par la maladie de mon père qui a fini par l’emporter. Et là, j’ai traversé une période de crise identitaire profonde. Je revenais enfin vivre dans mon pays d’origine et je me sentais complètement perdue.

C’est à cette période que j’ai débuté mes études, d’abord dans l’hôtellerie. Ca me plaisait d’être sur le terrain, d’apprendre un métier en le pratiquant, pas juste le nez dans les bouquins. Et puis, c’était la possibilité de repartir rapidement à l’étranger ! Mais j’ai beaucoup souffert du regard de mon entourage sur ce choix d’orientation et j’ai poursuivi par un Master en école de commerce pour rentrer dans le moule.

Pauline DUMONT

J’ai vraiment pris conscience qu’en se mettant soi-même au cœur de l’écologie, on peut alors trouver un équilibre global qui nous mène à un mode de vie plus harmonieux et aligné

De l’hôtellerie, j’ai fini par atterrir dans le milieu bancaire. Une “belle adresse” à avoir sur son CV, même si je savais dès le départ que je n’étais pas à ma place. Mais bon, je me suis laissée bercer par un certain confort de vie : un bon salaire, beaucoup de vacances, des collègues de travail très sympa, des missions dans des lieux prestigieux, une certaine reconnaissance sociale… Bref, tout un confort qui m’empêchait de ressentir que je m’éloignais de moi-même… jusqu’à ce que mon corps me le rappelle. A 29 ans, j’ai fait un burn out.

Je me suis longtemps cherchée. Il y a 2 ans, je suis tombée sur une émission de radio avec Pablo Servigne et tout s’est éclairci en moi. C’était comme si toutes les pièces du puzzle étaient enfin réunies. A ce moment-là j’ai compris que tout était lié et que le bien-être ou mal-être d’une personne avait un impact, ou un coût, sur l’environnement et la société. En observant mon propre comportement, j’avais “tout pour être heureuse” et pourtant je ne l’étais pas. Je compensais mon vide existentiel à coup de voyages, restos, shopping & co. Pas très cool pour notre planète.

J’ai vraiment pris conscience qu’en se mettant soi-même au cœur de l’écologie, on peut alors trouver un équilibre global qui nous mène à un mode de vie plus harmonieux et aligné. C’est porté par cette envie de mettre le développement personnel au service d’une cause, que l’écologie est devenue dans ma vie une source de bien-être. Lorsque tu vas bien, que tu mènes une vie qui te ressemble, ce bien-être en toi rayonne autour de toi. C’est une formidable source d’inspiration pour les autres ! C’est dans cet esprit que j’ai créé Bee BadaBloom : pour aider d’autres personnes à mener une vie plus simple, plus épanouie tout en allant vers un mode de vie plus durable.

BeeBadaBloom

Comment as-tu concilié bien-être et écologie au quotidien ?

J’ai toujours eu une sensibilité écologique, mais je suis également prise dans mes contradictions au quotidien. Ma première grande action écologique a été cette réorientation professionnelle : créer Bee BadaBloom pour vivre en cohérence avec mon projet de vie. Cela m’a donné un sacré coup de boost pour installer un mode de vie plus sobre, pour réaligner mes valeurs de fond avec des valeurs écologiques. 

Pour moi l’écologie c’est une philosophie qui démarre par soi et qui va vers un TOUT, qui engloble TOUT, qui se diffuse dans TOUT. Quand je suis bien avec moi-même, je ne m’engouffre pas dans des achats compensatoires (voyages, shopping,…). Tout cela m’amène à repenser mon rythme de vie et ainsi à réintégrer du temps pour m’investir dans des projets qui me tiennent à cœur quand avant je me laissais rattraper par mon quotidien. Désormais, je choisis de placer mon énergie où je veux ce qui me permet de contribuer à une plus grande démarche écologique au quotidien. 

C’est un vrai cheminement ! Et aujourd’hui, c’est devenu une source de plaisir alors qu’avant je vivais cela comme une contrainte.

Tu prônes l’Être plutôt que le Faire – pourquoi est-ce important à tes yeux ?

Le FAIRE est lié au temps. Nous vivons dans un monde où tout s’accélère et où il faut absolument suivre le rythme, être performant. On finit par se persuader qu’une vie réussie est une vie bien remplie. Et comme un hamster, on continue à turbiner dans notre roue. Mais pour quoi ? Pour l’illusion qu’on donne aux autres de notre valeur ? Pour FAIRE et AVOIR toujours plus en pensant que cela nous rendra plus heureux ou plus appréciable ? En plus, quand on creuse, on s’aperçoit que ce FAIRE répond bien souvent à des injonctions ancrées au fond de nous.

Bref, à force d’être dans cette frénésie du FAIRE, on finit par ne plus profiter de ce qu’on fait et donc on compense en en faisant encore plus. C’est sans fin ! Résultat, le temps passe de plus en plus vite, les jours et les années défilent et on finit par se rendre compte que toute cette agitation ne nous rend pas heureux. 

D’où l’importance de sortir la tête du guidon et de prendre le temps d’ÊTRE.

ÊTRE c’est creuser ses besoins, ses talents, ses envies, pour vivre de manière plus authentique, plus fidèle à soi; le fameux “Connais toi toi-même”, de Socrate. Plus on va dans ce sens et plus on se rapproche de l’essentiel ; plus on invite la simplicité dans nos vies, plus on gagne du temps et plus on en prend pour se poser et apprécier ce qui est juste sous nos yeux : la vie. ÊTRE demande d’être honnête avec soi-même et d’accepter de faire des choix.

Être c’est creuser ses besoins, ses talents, ses envies, pour vivre de manière plus authentique, plus fidèle à soi

Quels conseils pourrais-tu donner aux lecteur.rices de Vers un Coin de Paradis pour cultiver l’Être au quotidien ?

Tous les moyens pour apprendre à se connaître sont bons à prendre. A chacun de trouver sa propre méthode pour cultiver l’ÊTRE (danse, yoga, méditation, dessin, thérapies, coaching…). Il faut être curieux de soi !

En ce moment, je me questionne aussi beaucoup sur notre relation à l’argent. Derrière le besoin d’argent se cache souvent un sentiment d’insécurité, de vide existentiel ou une blessure profonde que nous tentons de compenser. Le marketing l’a d’ailleurs bien compris… Mais de quoi avons-nous réellement besoin ? Sans se poser pour y réfléchir, nous voilà à nouveau partis dans un engrenage de FAIRE pour AVOIR qui nous éloigne encore plus de notre ÊTRE.

Ta citation préférée ?

“Soyez vous-même, les autres sont déjà pris” d’Oscar Wilde. J’ai passé tellement de temps à vouloir rentrer dans le moule et à en être malheureuse… C’est épuisant ! Le fait d’être soi-même, d’assumer qui on est dans notre entièreté, avec nos parts d’ombres et de lumière est tellement libérateur ! On ne perd plus de temps et d’énergie au mauvais endroit. Au contraire, on privilégie ce qui nous conduit vers une vie créative, juste et riche de sens.

Un petit mot pour finir ?

Mon cheval de bataille du moment : l’écologie ne se résume pas aux écogestes. J’en ai marre de cette souffrance et de cette culpabilité que l’on nous impose. Comme si on avait besoin de cette charge morale en plus dans notre quotidien ! Au-delà de la prise de conscience de l’état actuel des choses, ce qu’il nous faut c’est de nous engager, chacun à sa manière. Que ce soit en changeant de travail, en s’investissant dans une cause qui nous tient à cœur ou dans notre commune, en animant des groupes de paroles, … Il y a 1001 manières autres que les écogestes pour faire de l’écologie. Soyons conscient que nous pouvons chacun à notre échelle faire bouger les lignes !

Qu’est-ce que t’inspire cet article ?

Te sens-tu alignée avec tes valeurs et convictions ?

Qu’est-ce qui tu manquerait pour agir avec plus d’authenticité ?

Hâte de lire tes commentaires!

POUR ALLER PLUS LOIN :

Découvrez l’univers de Pauline :

Quelques lectures suggérées par Pauline : 

  • Toucher terre, de Florence Besson. Un témoignage saisissant d’une journaliste parisienne, bobo (disons-le) qui va faire le grand saut pour partir à la rencontre de soi et redonner un sens à son existence. Elle raconte son cheminement qui l’a amené à quitter la rédaction d’un grand journal féminin et à passer un brevet agricole.
  • Notre façon d’être fait-elle sens et envie pour les jeunes ? Thomas d’Ansembourg. Pour mieux appréhender nos blocages, apprendre à ETRE et comprendre en quoi cette “hygiène de conscience” est un réel enjeu de société.
  • Une autre fin du monde est possible de Pablo Servigne ou encore L’âge des low tech, de Philippe Bihouix, pour mieux comprendre les enjeux en cours, en quoi tout est relié et pourquoi nous devons aller vers plus de sobriété. La tech ne nous sauvera pas !

Articles à lire ou à relire :

RECOIS LE SOUTIEN QUE TU MERITES !

Je t’offre un appel clarté de 30 minutes pendant lequel nous analyserons tes challenges du moment. 

L’occasion d’envisager des solutions simples et concrètes et de déterminer si je suis la bonne personne pour t’aider à aller encore plus loin dans un mode de vie aligné avec tes valeurs et convictions.

Laetitia

Laetitia

Accompagnatrice en Ecologie Holistique - Méthode EcologaÏ

Je permets aux personnes engagées et motivées à contribuer au bien-être de leur famille et de la Planète par la mise en oeuvre d’habitudes saines, simples et durables pour créer un quotidien en harmonie avec leurs valeurs grâce à un programme d'accompagnement sur-mesure  et à distance.

Rejoignez-moi sur les réseaux sociaux

Envie de recevoir chaque mois des graines de Paradis?…une dose d’inspiration, une pincée d’enthousiasme et une belle tranche de motivation?