fbpx

Cindy est sophrologue, auteure de plusieurs ouvrages et blogueuse. C’est en 2015 qu’elle devient adepte de la slow life. Passionnée par ce concept dont elle apprécie la mise en pratique au quotidien, elle a écrit de nombreux ouvrages et animé diverses conférences sur le sujet.

Pour ma part la découverte des mouvements slow a vraiment résonné avec ma recherche de bien-être et de mode de vie écologique: prendre le temps, se respecter, respecter les autres, apprécier la qualité, partager son authenticité,…voilà ce que pourrait représenter entre autre pour moi la notion de slow life.

Et pour vous ça représente quoi ?

Découvrez dans cet interview le point de vue de Cindy, ses conseils et recommandations pour vivre mieux au quotidien grâce à la slow life.

Vers un Coin de Paradis: en tant que sophrologue, tu rencontres des personnes qui ont besoin de retour au calme, de sérénité. Quels sont les principales causes de stress que tu rencontres chez tes patients ?

Cindy: en fait il y a un phénomène global je dirai qui est la pression du quotidien : nombreux sont celles et ceux qui subissent le rythme effréné de nos sociétés modernes qui implique de réaliser toujours plus de tâches en un minimum de temps, d’être le plus « performant » possible dans ses journées… Et sur la durée ce rythme de vie fatigue voire épuise les organismes. Et lorsqu’on n’a peu ou plus de temps pour soi, que donc on ne prend pas soin de soi (corps et esprit) et qu’on se laisse guider par la routine quotidienne sans plus s’en référer à ses aspirations profondes, d’autres maux peuvent apparaître à l’image de la perte de sens de ses actions.

La slow life est une philosophie de vie simple et heureuse qui peut s’intégrer pas à pas dans le quotidien de chacun

En quoi la slow life permet-elle de résoudre ce problème ? 

La slow life telle que je l’entends et que je la partage est une philosophie de vie simple et heureuse qui peut s’intégrer pas à pas dans le quotidien de chacun (oui, oui de chacun !). Ce n’est pas un vague concept qui s’en tiendrait à des constats sur nos excès de vitesse (même si ces constats sont fondamentaux à toute prise de conscience et à toute évolution) mais bien un mode de vie concret qui invite par différentes entrées, outils, et mises en pratique à un développement personnel profond ainsi qu’à l’amélioration de sa qualité de vie globale.

Peux-tu nous présenter en quelques mots ce que représente la slow life selon toi ?

La slow life c’est avant tout vivre le moment présent. Être là, ici et maintenant, en étant bien présent à ce que l’on fait, à ce que l’on vit, à ce que l’on ressent. C’est cette idée de privilégier la qualité à la quantité, de savourer le temps passé avec ses proches (sans consulter son téléphone lors d’un café avec une amie par exemple), de renouer avec la nature (un lien fondamental pour la préservation de l’environnement et aussi profondément équilibrant), de trouver son propre rythme. Il s’agit là de vivre intensément le moment présent en prenant par exemple le temps de faire une chose à la fois, de se relier à ses aspirations profondes ou encore de regarder jouer ses enfants. Prendre le temps de vivre, en voilà un beau projet !

Il s’agit là de vivre intensément le moment présent.

Cindy Chapelle

Dans un monde où tout s’accélère en permanence, comment trouver de la place pour ralentir ?

Je crois beaucoup dans le libre-arbitre, cette capacité à faire ses propres choix. Dans un contexte pratico-pratique cela pourrait donner : « Est-ce que durant les prochaines minutes qui viennent je préfère consulter sans but précis mon téléphone ou bien préparer un bon dîner ? » Il ne s’agit pas là de se culpabiliser en estimant une action plus « honorable » qu’une autre mais bien de (vraiment) choisir ce à quoi on dédie son temps. Et faire des choix implique aussi de sélectionner ses tâches, ses activités pour parvenir à se dégager du temps. Cela ne se fait pas en un jour au risque de se sentir surchargé par cette tâche supplémentaire à gérer mais bien un jour après l’autre en initiant de petits changements durables.

La notion de « slow life » n’est pas toujours bien perçue; elles est parfois assimilée à de la feignantise. Que dirais-tu à ces détracteurs ?

L’oisiveté est aussi intéressante et fait partie intégrante de la slow life dans le sens où il est fort constructif d’apprendre parfois à ne rien faire, de laisser aller ses pensées, de se laisser aller à la contemplation… Mais la slow life ne consiste pas pour autant à n’être que dans cet état d’esprit ni à adopter le rythme de l’escargot. C’est souvent une confusion. Le tout est de changer de rythme, de trouver un rythme qui nous corresponde vraiment et dans les faits d’apprendre à adopter le bon rythme en fonction de l’action en cours : certaines situations nécessitent une dynamique d’action, une certaine réactivité, tandis que d’autres ont besoin de temps pour être gérées.

slow life

Selon ton expérience de professionnelle de la slow life, quels premiers conseils pourrais-tu donner avant de s’y mettre ?

Prendre du recul par rapport à son mode de vie et faire le point sur ce qui fonctionne, ce qui fonctionne moins bien, ce qui nous correspond plus ou moins, ce qui nous épanouit vraiment ou pas. Il est vraiment fondamental de dézoomer sur son quotidien pour faire des constats constructifs et faire évoluer sa vie vers plus de cohérence envers soi-même.

Quels sont les obstacles principaux que l’on rencontre et comment les éviter ?

Les difficultés rencontrées sont souvent liées aux habitudes bien ancrées, à une tendance excessive au perfectionnisme (véritable mangeur de temps) ou encore au fait de remettre à plus tard (on parle de procrastination). Par exemple, « Je prendrai ma pause un peu plus tard le temps juste de finir ce dossier… » et à la fin de la journée on peut s’apercevoir que l’on n’a pas pris de pause ! Défendre son temps, cela s’apprend, encore une fois un pas après l’autre en intégrant dans son quotidien de nouvelles bonnes pratiques (comme par exemple en s’offrant une pause bien-être obligatoire de telle durée à telle heure de la journée), de nouveaux bons réflexes.

Aurais-tu une astuce ou un conseil facile à mettre en place pour faire un premier pas dans la slow life ?

Vous marchez à vive allure dans la rue sans être attendu à un rendez-vous particulier ? Ralentissez la cadence. Vous faites trois choses à la fois ? Efforcez-vous de vous concentrer uniquement sur l’une d’entre elles et d’y mettre tout votre soin. En week-end vous pensez déjà à la semaine qui s’annonce ? Apprivoisez le moment présent et savourez l’instant (la méditation de pleine conscience est une belle discipline pour s’y entraîner). Un premier conseil pour intégrer la slow life dans son quotidien serait de repérer les moments où l’on se laisse prendre par le rythme global.

la slow life propose de vivre en cohérence avec soi-même, avec les autres et avec l’environnement

Un petit mot pour finir ?

La slow life invite à redevenir acteur de sa vie, à faire des choix pour son bien-être. Ce n’est pas pour autant une philosophie de vie autocentrée, bien au contraire. En fait la slow life propose de vivre en cohérence avec soi-même, avec les autres et avec l’environnement. Et ne serait-ce pas par un développement personnel profond de chacun que l’on pourrait construire un autre monde ?

POUR ALLER PLUS LOIN :

Retrouvez Cindy sur: 

Ses ouvrages:

  • La slow life en pleine conscience (éditions Jouvence)
  • Mon année slow (éditions Plume de carotte)
  • Ma slow life : je lève (enfin) le pied (éditions Jouvence)

Sélection de lectures 

 

Pour aller plus loin sur le courant slow:

La slow life ça représente quoi pour vous ?

En aviez-vous déjà entendu parler ? Est-cet article vous donne envie de vivre autrement?

Qu’est-ce qui vous empêche de ralentir ?

Hâte de lire vos commentaires!

Envie de recevoir chaque mois des graines de Paradis?…une dose d’inspiration, une pincée d’enthousiasme et une belle tranche de motivation?

Laetitia

Laetitia

Accélératrice de changement durable

Je permets aux personnes engagées et motivées à contribuer au bien-être de leur famille et de la Planète par la mise en oeuvre d’habitudes saines, simples et durables pour créer un quotidien en harmonie avec leurs valeurs grâce à un programme d'accompagnement sur-mesure  et à distance.

Rejoignez-moi sur les réseaux sociaux