Nous vivons avec des habitudes de vie et de consommation bien souvent ancrées depuis des années. Bien souvent influencées aussi par notre société, l’entourage, et parfois même la pression commerciale.

Ces modes de vies présentés comme plus attractifs, plus confortables, moins chers, …semblaient avoir tout pour plaire.

Pas évident alors de se remettre en question si nous n’avons pas conscience de ce que cela a pour conséquences dans nos vies, notre bien-être et sur la VIE en général.

 

De quoi parle-t-on ?

L’empreinte écologique permet d’évaluer la quantité de ressources naturelles nécessaire pour subvenir aux besoins de l’Homme.

En d’autres termes, elle représente la pression exercée par l’humanité sur la Nature.

Actuellement, notre mode de vie (au niveau mondial) nécessite 1,7 planète pour que notre consommation de ressources soit compensée.

En France c’est l’équivalent de 2,7 planètes qui seraient nécessaires !!!

 

Cette notion d’impact est généralement associée au jour de dépassement qui correspond à la date à laquelle nous avons consommé la totalité des ressources que la Terre était capable de régénérer en 1 an.

Depuis les années 1970, la date du Jour du dépassement se dégrade. En 1998, elle avait lieu le 30 septembre. En 2019, elle arrive deux mois plus tôt : le 29 juillet.

 

Comment évaluer mon impact ?

Vous pouvez calculer l’empreinte écologique de votre mode de vie grâce à des outils en ligne.

Je vous en propose 3 ici qui ont des approches (et des résultats aussi) légèrement différentes :

Si vous souhaitez aller plus loin, vous pouvez aussi évaluer

Vous y découvrirez également des astuces pour améliorer votre « résultat ».

Surpris.e du résultat? Ne culpabilisez pas pour autant : tout voyage commence par un premier pas !

Décidez de ce sur quoi vous voulez agir et décider maintenant de mettre en place 1 nouvelle habitude ou 1 nouvelle action.

Notre pouvoir en question

Même si les actions individuelles ne pourront à elles seules résoudre la problématique de notre empreinte écologique, elles n’en sont pas moins indispensables.

En tant que consom’acteurs, nous sommes en mesure de choisir ce que nous mangeons, la manière dont nous consommons ou dont nous nous déplaçons.

N’oublions jamais que les acteurs privés (industrie notamment) et publics (collectivités), cherchent à répondre à nos besoins, à notre demande, soit pour nous vendre des produits ou pour être élus …

En choisissant d’autres modes de vie, nous modifions la demande, et donc l’offre !

J’aime assez cette petite phrase du Dalaï Lama :

« Si vous avez l’impression d’être trop petit pour changer quelque chose, essayez de dormir avec un moustique et vous verrez lequel des deux empêche l’autre de dormir »

D’après une étude menée par Carbone 4 en juin 2019, « nous sommes à notre échelle, sur la base de simples changements de comportement et de modes de consommation, capables de baisser d’à peu près un quart notre empreinte personnelle ». C’est édifiant non ?

En plus, en devenant des citoyens engagés, en mettant en œuvre des habitudes vertueuses, nous pouvons influencer et inspirer notre entourage : nos conjoints, nos voisins…notre ville. Saviez-vous qu’une seule personne peut en influencer 10 directement qui elles-mêmes en influencerons dix ; et ainsi de suite…. Ça fait beaucoup de monde très rapidement !!!

Envie de savoir quel type de consom’acteur vous êtes? 

Comment faire pour faire mieux?

Vous avez fait les tests ? Cela peut déjà vous donner quelques idées !

Je vous invite à porter attention sur ces 4 grandes sujets dont l’impact écologique est important en vous interrogeant sur votre mode de vie :

L’énergie

  • Le mode de chauffage
  • Le type d’énergie et son origine
  • La consommation en énergie de nos appareils

Les modes de transport

  • La façon de nous déplacer
  • Le type de moyen de transport utilisé
  • Les distances parcourues

La consommation

  • Le type d’alimentation (flexitarien, végétalien, végétarien,..)
  • L’origine des produits que l’on achète
  • Leur impact sur la santé et l’environnement

Les déchets

  • Le type de déchets que vous produisez
  • Leur quantité
  • La façon de les éviter / de les recycler

Les effets bénéfiques des « petits gestes » ne s’arrêtent pas à la Planète. Vous pourrez également constater avec ennthousiasme qu’ils peuvent nourrir et être nourris par d’autres logiques de bien-être… sans oublier parfois de belles économies!

Et vous ? Avez-vous des astuces pour limiter votre empreinte écologique? Vous voulez partager des avis, découvertes, astuces? Vous avez des questions?

N’hésitez pas à laisser un commentaire juste en-dessous wink

Avec les programmes de Vers un Coin de Paradis, vous êtes accompagnés à votre rythme pour vous aider à réduire votre impact écologique et évoluer vers un mode de vie bon pour vous et bon pour la Planète!

Laetitia

Laetitia

Accélératrice de changement durable

 

Rejoignez-moi sur les réseaux sociaux