Sélectionner une page

La permaculture, j’en avais entendu parler, comme ça, par le biais d’articles ou d’émissions. J’avais été assez impressionnée par les résultats obtenus par la Ferme du Bec Hellouin. Je trouvais cela très enthousiasmant !

A ce moment-là je pensais que la Permaculture n’était qu’une question d’agriculture. Et un jour je suis tombée sur le MOOC Permaculture de l’Université des Colibris… et là j’ai compris que cela allait bien au-delà  !!

Ce que j’y ai découvert, le projet que j’ai construit grâce à cette formation, a été la base de mon projet personnel puis professionnel : celui de « développer un mode de vie plus simple plus respectueux des hommes et de la nature tout en contribuant à ma santé et à mon bien-être et en en faisant bénéficier mon entourage ».

Alors qu’est-ce que la Permaculture ?

C’est une rencontre entre les australiens David Holmgren et Bill Morrison, tous deux animés par un désir d’auto-suffisance et d’indépendance qui a fait éclore La Permaculture en 1974.

Leur concept est inspiré du fonctionnement autonome, respectueux et productif de la Nature.

Il s’agit de travailler en collaboration avec la nature (et les Hommes) pour former un écosystème sain et durable qui profite à tous.

En ce sens, la permaculture c’est :

  • Prendre soin de la Terre: que ce soit en cultivant un petit bout de jardin, ou en achetant des produits locaux et de saison (voire bio), en privilégiant les matières naturelles et durables, ou encore en se déplaçant à vélo, en veillant à sa consommation de plastique, etc…
  • Prendre soin des Humains: à commencer par soi-même en prenant du temps pour soi, en coutant ses besoins et en menant la vie qui nous épanouie. C’est aussi prendre soin des autres; que ce soit notre entourage mais aussi dans notre façon de consommer (en s’interrogeant sur qui fabrique les produits que nous achetons et comment)
  • Limiter la consommation, créer l’abondance et redistribuer les surplus: la permaculture nous invite à nous fixer des limites dans notre consommation afin de préserver notre autonomie et la maîtrise que nous avons de nous-même. Elle nous encourage également à partager équitablement tout surplus (que ce soit des fruits, des légumes, mais aussi des rires, des bons moments, des compétences,..).

Il s’agit d’autonomie, de liberté et d’épanouissement individuel et collectif. Il s’agit d’un état d’esprit et d’une approche globale qui impacte tous les domaines de notre vie.

La « fleur de la permaculture » montre les domaines clés de la vie.

Elle s’accompagne d’un chemin évolutif en spirale qui prend naissance dans « l’éthique et les principes » et suggère le lien entre l’ensemble des pétales, en partant du niveau individuel et local pour atteindre le niveau collectif et global

Cette évolution dans nos modes de vie n’est possible qu’en respectant une phase d’écoute et d’observation. Une étape où nous mettons tous nos sens en éveil et notre intuition pour adapter nos solutions, et apprendre de notre environnement (que ce soit dans le cadre de l’aménagement d’un lieu ou d’un projet de vie).

Les principes de la Permaculture 

Bill Mollison et David Holmgren ont défini chacun des principes parfois différents, souvent complémentaires ou similaires.

Voilà ceux que je préfère parmi tous :

  • Observer et interagir : avec un lieu, avec les autres
  • Collecter et stocker l’énergie / prévoir l’efficacité énergétique : pas seulement l’énergie en tant que ressource à proprement parler, mais aussi notre enthousiasme, notre bienveillance
  • Chaque élément doit avoir plusieurs fonctions: c’est la polyvalence, le « multifonction » qui permet optimisation et simplification
  • Chaque fonction doit être remplie par plusieurs éléments: de manière à ne jamais être pris au dépourvu
  • Travailler avec la nature plutôt que contre elle : c’est aussi nous respecter nous-même et respecter notre entourage
  • Le problème est la solution : savoir changer de point de vue sur un problème, élargir notre regard
  • Utiliser le changement et y réagir de manière créative : accepter que les choses ne se passent pas toujours comme nous le souhaitons et s’ouvrir aux opportunités
  • Partir des structures d’ensemble pour arriver aux détails
  • Utiliser des solutions à petite échelle et avec patience : autrement dit donner le temps au temps, commencer petit mais voire grand, savoir ralentir, respecter son rythme et ses besoins (ou ceux de la Nature). C’est aussi faire le choix de solutions durables

Avec Vers un Coin de Paradis, je m’inspire de ces principes fondamentaux pour accompagner les personnes soucieuses de leur impact écologique et de leur bien-être à avancer à leur rythme vers un intérieur et un mode de vie simple, sain et durable.

Et vous ? Connaissiez vous la Permaculture? Qu’est-ce que sa philosophie vous inspire?

Pour aller plus loin :
  • Livre : « Permaculture, Guérir la Terre et Nourrir les Hommes » de Perrine et Charles Hervé-Gruyer (de la ferme du Bec Hellouin)
  • Film : « L’éveil de la permaculture« 
  • Formation: « MOOC Permaculture » Université des Colibris
Laetitia

Laetitia

Accélératrice de changement durable

 

Rejoignez-moi sur les réseaux sociaux